C'est dans le hameau de Claudon : " La Grande Catherine ", qu'est né le 27 Décembre 1839, François-Théodore Legras.

Son enfance passée dans ce charmant hameau, en pleine nature au cœur de la forêt de Darney, l'a vraisemblablement marqué et va devenir source d'inspiration pour ses créations axées sur la faune, la flore et surtout sur les paysages.

Âgé de 20 ans, il entre comme commis dans des verreries proches de son hameau natal. C'est là qu'il apprend son métier.

À 24 ans, il quitte ses Vosges natales pour aller travailler à la verrerie de la Plaine Saint-Denis quartier de la ville de Saint Denis proche de Paris où il est embauché comme commis de nuit.

Six mois plus tard, il devient chef de fabrication et en 1866, âgé de 27 ans, il devient directeur de la verrerie. Il fait alors construire une nouvelle usine moderne et une cité ouvrière qui devient au fil des années un ensemble industriel de près de 20 000 mètres carrés.

Il devient président directeur général de Legras et Cie, puis de la Verrerie et Cristallerie de Saint-Denis.

Il participe à de nombreuses expositions nationales et internationales où il est très souvent récompensé. Il a également été responsable de la partie verrerie et cristallerie de l'Exposition universelle de 1900 à Paris.

François Théodore Legras est mort le 2 Août 1916 à Paris.



Il est connu pour sa production de masse de " bouteilles à sujet ", sur des thèmes divers comme Jeanne d'Arc ou, plus connus, des modèles de la Tour Eiffel et de Napoléon mais aussi de nombreuses réalisations également sur le thème des personnages de la Troisième République.
Mais ce qui est encore plus marquant c'est sa " production artistique ". Il fait partie des quatre maîtres verriers à la fondation de l'Art nouveau avec Gallé, Daum et Lalique. Très grande variété de l'œuvre avec de considérables modèles de formes et décors variés. La méthode de classement la plus utilisée est celle en fonction des thèmes décoratifs comme les paysages, les fleurs, la faune.

 

 

 

 

 

La Grande Catherine